Vitesse d’infestation de la fourmi charpentière

Ad Blocker Detected

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors. Please consider supporting us by disabling your ad blocker.

Si vous êtes victime d’une infestation de fourmis charpentières, vous voudrez sûrement savoir à quelle vitesse l’infestations se propagera?

Voici la réponse!

.ads in wordpress

Lorsqu’arrive le printemps, la femelle ailée fécondée quitte le nid et part à la recherche d’un endroit propice pour fonder une colonie. Cet endroit sera généralement situé dans une souche, sous l’écorce levée d’un arbre ou une encore sous une autre pièce de bois dégradé. Ultimement, elle nichera dans l’humidité du sol.

Une fois l’emplacement du nid trouvé, la seule tâche de la Reine est de pondre et de faire croître la colonie. Au départ, elle pondera plusieurs œufs dont la plupart lui serviront de nourriture et de nourriture pour les larves. Afin de répondre à ses besoins nutritionnels, elle mangera aussi les muscles de ses ailes par métabolisation. Car, le Reine ne quittera plus jamais son nid.

Lorsque le nid aura atteint une taille considérable, elle pondera à son tour des mâles et femelles reproducteurs qui reproduiront le cycle de la fourmi charpentière. Ceci prendra plusieurs années (3 à 6 ans en général).

Comme l’étape entre l’œuf et l’âge adulte pour la fourmi charpentière dure de 48 à 74 jours et que la Reine dévorera plusieurs des œufs, cours de la première année, une Reine produira une colonie comptant entre 4 et 25 ouvrières environ, 25 étant exceptionnel. Ainsi, au cours des 2 premières années de la colonie, la croissance est très lente. Après 30 mois, on peut compter en moyenne une vingtaine d’ouvrières dans la colonie. Mais, après trois ou quatre ans, on pourra compter jusqu’à quelques centaines d’ouvrières!

.ads in wordpress

Achetez ici : 
Mon insecticide préféré en vente libre!!! Ultra-puissant! Parfait pour dresser un périmètre entre le solage et le revêtement extérieur. Il tue au contact et son effet perdure pendant plusieurs semaines! Avec ce concentré, vous voilà armé pour partir en guerre contre les fourmis charpentières! Et, si vous avez d'autres bestioles à exterminer, il fera le travail! Parfait pour bâtir un périmètre qui interdira l'accès aux indésirables fourmis! Ce concentré vous permet de de traiter jusqu'à 10500 pi carrés, de quoi les tenir à distance pour longtemps!
Souvent difficile à trouver et pourtant si utile contre les fourmis charpentière, voici du borax! Il faut simplement le mélanger à parts égales avec du sucre à glacer pour en faire un appât irrésistible. Attention, c'est toxique pour les animaux, les enfants et les adultes. Pour une efficacité optimale, il doit être injecté par poudrage dans les canaux du nids. De petits trous peuvent être percés au besoin pour bien accéder à toutes les parties de la colonie.

Les ouvrières vivent environ 7 ans, alors que la Reine vit entre 15 et 18 ans. Certains prétendent qu’elle peut même vivre jusqu’à 25 ans.

Plus elle à d’ouvrières, plus celles-ci peuvent apporter de la nourriture au nid. À partir de ce moment, la vitesse d’infestation commence à devenir exponentielle.

La fourmi charpentière modoc, commune au Canada, pourrait même avoir entre 50,000 et 100,000 ouvrières lorsqu’elle atteint sa pleine maturité. Certaines de ses colonies satellites peuvent compter jusqu’à 12,000 fourmis! Sachant que les colonies satellites sont souvent trouvées dans les maisons et que les colonies satellites gardent un lien avec les autres colonies satellites et la colonie principale, vous commencez à comprendre l’ampleur que l’infestation peut prendre!

Écraser les fourmis avec les doigts ne sert strictement à rien. Pire, ça pourrait même les encourager à se répandre.

Éliminer une colonie au cours de ses deux à trois premières années est primordial. Ensuite, la tâche deviendra plus difficile car la vitesse d’infestation augmente en flèche!

Qu’attendez-vous? Appelez un professionnel de l’extermination ou tentez de l’exterminer vous-même!

 

followant

 

Sources et citations

Carpenter ants – genus camponotus

University of California – Carpenter ants management

Washington State Department of ecology – Carpenter ant (pdf)

 

Image courtesy of SweetCrisis at FreeDigitalPhotos.net