Les identifier

Ad Blocker Detected

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors. Please consider supporting us by disabling your ad blocker.

Comment identifier et reconnaître les fourmis charpentières

fourmis charpentières

Si quelques fourmis se promènent dans votre maison durant la période estivale et les grandes chaleurs, il n’y a peut-être pas à s’en faire.

Les petites fourmis brunes tout comme les fourmis charpentières envoient souvent des éclaireurs à la recherche de nourriture. Si les fourmis brunes en trouvent, il y a des chances que vous voyiez des colonnes de ces petites fourmis aller récolter ce que vous aurez laissé derrière.

Bien que déplaisant, il est généralement facile de se débarrasser de ces petites fourmis brunes grâce à des appâts commerciaux à base de borax, en éliminant les pistes de phéromones laissées par les fourmis en lavant à grande eau avec un détergent ménager, puis en éliminant les sources de nourriture qui les attirent en scellant toute votre nourriture dans des contenants hermétiques.

Donc, avant de paniquer et de déclarer une guerre sans merci contre les fourmis, il est important de bien identifier à quel type de fourmi vous avez à faire. Car, ces techniques doivent aussi être appliquées avec la fourmi charpentière, mais elles ne seront pas suffisantes pour l’enrayer dans la majorité des cas.

.ads in wordpress

Type

.ads in wordpress

Les fourmis charpentières font partie de l’ordre des hyménoptères, de la famille des formicides et portent le nom scientique de camponotes qui compte plus de 1000 espèces différentes identifiées à ce jour. Fait intéressant, l’ordre des hyménoptères englobe les abeilles, les guêpes et les bourdons. D’ailleurs, les fourmis charpentières ont plusieurs similarités frappantes avec les guêpes.

Achetez ici : 

La meilleure référence à propos des fourmis charpentière. Si vous voulez bien connaître votre ennemi avant de vous lancer dans son extermination, c'est le livre qu'il vous faut!

Sun Tzu : maître de la guerre! Le premier livre à livre si vous voulez améliorer votre stratégie dans la vie comme avec les fourmis!

Dans l’ouest du Canada et des États-Unis, on retrouve deux espèces très communes, soit la fourmi charpentière rouge (vicinus) et la fourmi charpentière noire (modoc). Pour la variété vicinus, plusieurs reines reproductrices se partagent le même nid, alors que pour la fourmi noire (Modoc), le nid principal ne compte qu’une seule reine.

Au Québec, il y a au moins cinq espèces qui se partagent le territoire forestier, ce qui inclut les basses terres du St-Laurent. Il s’agit de C. caryae (Fitch), C. herculeanus (Linné), C. nearcticus Emery, C. novaeboracensis (Fitch) et C. pennsylvanicus (DeGeer).  (référence : Centre Antiparasitaire du Québec)

 

Morphologie

.ads in wordpress

La fourmi charpentière rouge a un arrière-train noir et un avant-train brun rougeâtre.

La fourmi charpentière noire possède quant à elle un corps complètement noir.

Elles mesurent de 6mm à 2,5cm (1/4″-1″) de long, la Reine étant la plus grosse fourmi.

Le corps de la fourmi charpentière est composé de trois segments :

1- une tète proéminente en forme de coeur avec de fortes mandibules et des antennes pliées en sections.
2- une taille très fine comparativement aux deux autres sections
3- une partie arrière proéminente rappelant l’abdomen d’une guêpe.

Les femelles reines sont les plus grosses, elles sont ailés durant la saison de l’essaimage, mais perdent leurs ailes une fois la colonie fondée et mesurent jusqu’à 25mm. Elles réabsorbent leurs ailes pour se nourrir alors qu’elle pond ses premiers oeufs. Les mâles possèdent aussi des ailes et sont beaucoup plus petits. Ils meurent après l’accouplement. Il existe ensuite 3 types de fourmis ouvrières de grandeur variable et ayant des tâches différentes tel que le ravitaillement, la défense, le nursing.

Voici une photo des 5 membres de la colonie de la fourmi charpentière.

Certains amateurs d’insectes capturent des Reines lors de la période de l’essaimage pour démarrer leur propre colonie personnelle. Ils démarrent la colonie dans un tube empli en parti d’eau pour assurer une humidité  suffisante à la Reine et à ses oeufs. Plus tard, ils transféreront la colonie qui en est encore à ses balbutiements dans une boite en plexiglas ou en verre contenant tout le matériel et les nutriments nécessaires à l’établissement d’une saine colonie!

Quel hobby passionnant! Mais, je les préfère pour ma part en liberté dans la nature et loin de ma maison!

Sources et références

Centre anti-parasitaire du Québec

Wikipedia – Carpenter ants

Wikihow – How to identify carpenter ants

Image courtesy of Gualberto107 at FreeDigitalPhotos.net